Ca fait déjà dix ans que nous avions quitté Vito Scaletta et Empire Bay. A l’occasion de l’arrivée, au mois d’août prochain, d’un véritable remaster de Mafia premier du nom, 2K en a profité pour offrir un petit lifting aux deux épisodes suivants. On replonge dans Mafia 2 avec vous.

Dix ans. Si cela peut paraître énorme de prime abord, on se rend bien compte dès les premiers instants du jeu que le changement imaginé ne sera pas aussi conséquent que cela. Il faut dire qu’en son temps, Mafia 2 était extrêmement réussi visuellement parlant, et que le simple rafraichissement opéré ici n’a pas les allures de ravalement de façade complet apporté à d’autres softs.

Ici, ce sont de nouvelles textures qui ont été apposées au titre originel, permettant de rendre le tout beaucoup plus détaillé, et faire encore un bel effet aujourd’hui. Les routes ont été retravaillées, les murs en briques moins répétitifs, la neige a gagné en volume et intègre des traces de pas auparavant absentes. Les cinématiques du jeu, assez nombreuses et permettant de se délecter de toute l’ambiance mafieuse, ont été retravaillées et sont désormais en temps réel, là où la version originale ne proposait que du précalculé au rendu beaucoup plus terne. L’éclairage de celles-ci (tout comme du jeu en lui-même) est également beaucoup plus précis et réaliste, et fait son petit effet. On ressent malgré tout le poids des années concernant les animations – notamment faciales – qui ont fait un pas en avant énorme depuis. Les skins des PNJ sont également extrêmement légers, là où les titres modernes nous ont habitué à beaucoup plus.

A côté de cela, Mafia 2 Definitive Edition ne renie en rien ce que son aîné avait proposé il y a dix ans de cela. Le scénario est toujours identique, l’ambiance n’a pas été retravaillée et s’accompagne toujours de son atmosphère sexiste et raciste, véritable peinture de l’Amérique des années 50. Les clichés raciaux y sont nombreux, la femme est traitée comme un objet et les violences sont une banalité. C’est aussi ce qui fait tout l’intérêt du titre : pouvoir plonger dans le passé pour concevoir toujours plus ce qu’était la vie à l’époque. La jouabilité est elle aussi d’époque, et gardez bien en tête qu’il va vous falloir quelques longues minutes pour vous réhabituer à la rigidité qui était alors la norme, notamment dans les gunfights très statiques. Notons enfin que Mafia 2 Definitive Edition contient tous les DLC parus après la sortie, pour notre plus grand plaisir.

Mafia 2 Definitive Edition est, sans surprise, la version la plus efficace du titre de 2K. Dix ans après sa sortie originale, c’est toujours avec plaisir que l’on replonge dans les rues d’Empire Bay pour découvrir les aventures de Vito Scaletta. Grâce à des textures retravaillées, des éclairages améliorés et un contenu encore plus dense, le jeu est une réussite. Un titre à ne pas manquer si vous n’aviez pas touché à la version de 2010. Pour les autres, ce retour aux allures nostalgiques sera toujours aussi plaisant.

Article publié sur Conso Mag le 1 juin 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici