Selon le site extraconjugales.com près d’un trompeur sur deux célèbre son amour clandestin le jour précédent la Saint-Valentin. Autant le 14 février a toujours été synonyme de Saint-Valentin, ce jour romantique où l’on célèbre l’amour suprême, le 13 février est devenu la fête des passions et des aventures inavouables.

Ce dimanche c’est le « Mistress Day » soit la Saint-Valentin des amants, venue du Royaume-Uni. Au-delà de la Manche, la coutume voudrait que l’homme infidèle emmène sa maîtresse dîner ce soir là dans un très bon restaurant —souvent éloigné de sa résidence— pour célébrer leur adultère. 

Selon la dernière étude menée par le site de rencontres ExtraConjugales.com, la tendance semble se démocratiser d’année en année en France et à la Saint-Valentin les hommes infidèles seraient même prêts à dépenser deux fois plus pour leur maitresse que pour leur femme officielle.

L’enquête a été menée sur Internet du 7 au 10 février 2022, auprès d’un échantillon de 2.600 membres de ExtraConjugales.com (1.300 hommes ed 1.300 femmes âgés de 18 à 50 ans), représentatif des infidèles en France Métropolitaine, avec une marge d’erreur de 1,92 % à un niveau de confiance de 95 %.

Pourquoi les restaurants sont toujours pleins la veille de la Saint-Valentin ? C’est peut-être juste une manière de fêter sa bien-aimée sans avoir à s’attabler en même temps que tous les autres couples, mais plusieurs hommes et femmes seront dans ce restaurant pour une raison bien différente : fêter leur amour inavouable.

En effet, selon le sondage effectué par ExtraConjugales.com, le site de rencontres le plus discrète et le plus sécurisé destiné aux personnes mariées ou en couple, 48,16 % des sondés devraient fêter leur infidélité le 13 février avec leur amant(e), une habitude culturelle au Royaume-Uni et aux Etats Unis aussi, où ce jour est appelé « Mistress Day ».

Mais l’étude révèle aussi que cette année — faussant compagnie à leur partenaire officiel — 12,58 % des infidèles passeront le même jour de la Saint-Valentin (le 14 février) avec leur amant(e) et 18,31 % des infidèles fêteront leur amour clandestin le lendemain (le 15 février).

En plus, les hommes trompeurs sont même beaucoup plus généreux avec leur femme officieuse qu’avec leur femme officielle. « Alors que les hommes interrogés dans le sondage dépenseront en moyenne 109 euros pour le cadeau de leur conjointe, ils sont prêts à dépenser en moyenne 221 euros pour leur maîtresse » souligne Alex Fantini, fondateur du portail ExtraConjugales.com.

« En bref, les hommes dépensent 2 fois plus lors du “Mistress Day” que pour leur femme » remarque Alex Fantini. Selon l’enquête, entre le cadeau, le dîner aux chandelles et la chambre d’hôtel, les infidèles prévoient de dépenser en moyenne 476 euros contre seulement 221 euros pour leur femme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici