Ça faisait partie des challenge à accomplir dans ma liste de 101 défis en 1001 jours : se teindre en blond. J’ai donc plongé dans monde incroyable des décolorations et autres teintures pour une après-midi.

Quatre heures. Il aura fallu quatre heures pour venir à bout des plusieurs phases de décoloration, puis de la pose du « vernis » qui m’aura donné la couleur définitive du cheveu. Ça laisse le temps de se dire qu’on est en train de faire une connerie.

Ce jeudi, j’ai pris rendez-vous chez les amis de Shapers à Aix-en-Provence (que je recommande vivement d’ailleurs, si jamais vous êtes du coin) pour qu’il s’occupent de cet hasardeux projet. Après m’avoir demandé le pourquoi du comment, s’être gentiment foutu de ma gueule, on se lance : décoloration des longueurs de cheveux, décoloration des racines, pose de la couleur, qui est finalement quelque chose d’un peu plus gris que blond, histoire de faire ressortir mes magnifiques yeux (bah quoi ?).

Je vous ajoute quelques photos d’étapes en-dessous de celle-ci, histoire de pouvoir percevoir ici et là la crainte du résultat.

Au final, alors que je pensais que ça allait être une véritable connerie, je suis vraiment content du résultat ! Et vous, vous en pensez quoi ?

Pour rappel, ma tête avant ce ravalement de façade, c’était celle que l’on peut voir dans cet article.

Pour le making-of du relooking, quelques photos sont dispos juste là :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici