J’ai replongé dans Tell My Why en m’attaquant au Chapitre 3 qui, à ma grande surprise, s’est avéré être le dernier de l’aventure. Je vous donne donc mon avis sur celui-ci, puis un petit bilan général sur le titre de Dontnod.

Première surprise donc : Tell Me Why n’est composé que de trois chapitres, là où les jeux au contenu épisodique nous ont habitué à se décliner en cinq actes. La fin de l’aventure m’est donc tombée dessus un peu plus vite que ce à quoi je m’attendais, et le résultat n’en a été que meilleur. Je m’attendais en effet à un troisième épisode situé dans le ventre mou de l’histoire, mais le rythme est monté crescendo par rapport au début de l’aventure, puis au chapitre 2 où les choses se sont accélérées.

La scène d’introduction de ce nouvel acte est l’un des moments forts du jeu. L’angoisse d’Alyson est magnifiquement retranscrite, notamment lorsque les habituels souvenirs qui prennent forme sous ses yeux se transforment pour dévoiler ses pensées les plus torturées.

Scénaristiquement, on continue de suivre la quête de vérité des deux jumeaux, jusqu’à une révélation finale intéressante, bien qu’un peu molle. Peut-être car j’attendais que Tell Me Why m’emmène ailleurs, s’oriente vers toujours plus de surnaturel alors que ce n’est finalement pas le propos du jeu. Dontnod, dans ce dernier chapitre, parvient à nous faire découvrir de nouvelles choses, à nous faire emprunter un chemin que l’on n’avait pas vu venir, et recentrer le débat sur des sujets seulement entraperçus jusqu’à maintenant. En tant que jeune père, certaines scènes ont eu un écho fort sur moi et m’ont particulièrement touché. Et c’est ce genre de sentiments que je recherche en me lançant dans des titres narratifs comme celui-ci.

Il y a un autre point intéressant que j’ai beaucoup apprécié sur cette deuxième partie d’aventure, et qui concerne le personnage de Tyler. Alors qu’au début du jeu, tout tourne autour du fait qu’il soit un homme transgenre, cela n’est quasiment plus évoqué dans la seconde partie du titre. Une manière simple de faire entendre que Tyler peut vivre la vie qu’il souhaite sans que cette caractéristique ne soit perpétuellement celle qui compte. Banaliser la situation pour la faire accepter toujours plus, en quelque sorte.

Au final, Tell Me Why aura été une belle aventure. Sans se hisser dans les hautes sphères atteintes par certains autres titres du genre – dont faisait à mon sens partie Life is Strange, le précédent jeu de Dontnod – il propose aux joueurs de passer un excellent moment. Avec les thèmes forts qu’il abord, il permet également d’ouvrir les esprits, et on ne peut que féliciter les développeurs pour cela.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici